Le Terroir

L'appellation Sainte-Foy Côtes de Bordeaux est inscrite dans un paysage de collines que séparent des vallées irriguées par des rivières et des ruisseaux.

Les sols sont très variés et présentent globalement une haute aptitude viticole: terres fortes argilo-calcaires ou terres douces sablo-graveleuses fertiles, souvent difficiles à travailler, que dans toutes les régions méridionales on nomme boulbènes, qui reposent sur des sous-sols graveleux dans les vallées, argilo-graveleux ou argilo-calcaires sur les parties les plus élevées qui révèlent alors une typicité de Côtes.

Le climat y est clément et la douceur du microclimat induite par la présence de la Dordogne et de nombreux cours d'eau baignent l'ensemble du vignoble, favorisant une remarquable maturation du raisin. 

Les Cépages

Les rouges

Merlot

Merlot-8.jpg

C’est le cépage le plus répandu dans le Bordelais.

Son profil, souple et rond, apporte beaucoup de couleur et des arômes de fruits rouges charnus comme la prune, la figue et souvent des notes grillées après quelques années. Son secret : sur les sols frais et humides il sera capable d’exprimer tout son potentiel. 

© CIVB

Cabernet Sauvignon

Cabernet-Sauvignon-8.jpg

C’est le cépage traditionnel du vignoble bordelais. Son profil : une maturité tardive et optimale grâce à la chaleur des sols graveleux de la rive gauche, il apporte structure et tanins vigoureux. Coloré et très aromatique, place aux fruits noirs, cassis, réglisse et menthe. Son secret : ses tanins favorables lui confèrent une aptitude au vieillissement.

© CIVB

Cabernet Franc

Cabernet-Franc-8.jpg

C’est le cépage complémentaire par excellence. Son profil, une maturité précoce et des tanins élégants. Moyennement coloré, il apporte fraîcheur et complexité aromatique aux notes de framboise et violette.

Son secret : ses petites baies donnent des vins riches en polyphénols dont l’aptitude au vieillissement et la finesse sont appréciées.

© CIVB

Malbec ou Cot

Malbec-8.jpg
© CIVB

Originaire du Quercy, il est le descendant du prunelard et de la magdeleine noire des Charentes. Il se développe dans le Bordelais à partir du XVIIe siècle.
Il apporte couleur et mœlleux lors de l’assemblage et donne des vins très fruités, colorés et riches en tannins.

Les blancs

Sauvignon blanc

Sauvignon-Blanc-8.jpg

Dans le Bordelais, c’est le cépage de référence en blancs secs.

Son profil : il apporte aux vins l’acidité nécessaire, la minéralité et la fraîcheur aromatique.

Son secret : ses 3 notes qui font sa signature, agrumes, buis et feuilles de figuier.

© CIVB

Sauvignon gris

Sauvignon-Gris-8.jpg

Typique du Bordelais, il résulte de la mutation grise du Sauvignon Blanc avec une couleur légèrement rosée à maturité.

Des vins puissants et corsés aux arômes élégants de fleurs et de muscat.

© CIVB

Muscadelle

Muscadelle-8.jpg

C’est le cépage complémentaire des blancs secs ou moelleux.

Son profil : très fragile, elle produit des vins très aromatiques, peu acides, ronds et puissants.

Son secret : minoritaire mais séduisant avec ses notes fleuries et musquées.

© CIVB

Sémillon

Semillon-8.jpg

C’est le cépage principal en blancs moelleux et liquoreux.

Son profil : rond et gras, il apporte des arômes d’abricot et de miel.

Son secret : sublimé par la « pourriture noble », il développe des parfums très gourmands.

© CIVB